Edito(s)


La Canopée, théâtre et médiathèque, confirme d’année en année son rôle essentiel sur notre territoire et même au-delà.
Nous aimons le rappeler régulièrement à nos principaux financeurs (Région, Département, DRAC) mais aussi chaque fois que nécessaire à l’ensemble des élus de la CC Val de Charente. Il est en revanche inutile de l’expliquer aux publics toujours plus affluents. Car il suffit souvent d’une «première fois» dans ces lieux pour en devenir un usager fidèle et enthousiaste.
Alors n’hésitez pas : venez, osez découvrir !
Depuis la création de ce double-équipement, l’ambition a toujours été de dépasser le simple divertissement et d’amener le plus grand nombre à venir mûrir son regard, sa réflexion, ses émotions : son être, en somme. Évidemment le rire et la décontraction sont rarement absents dans la programmation proposée, mais du plus jeune enfant au plus âgé des grand-parents, chacun peut réellement vivre ici un moment unique et constructeur, peut-être très profond, parfois plus léger, expérience à la fois intime et collective.
La parole et l’écrit, le dire et le lire, voilà les outils de notre humanité que tout un chacun devrait toujours apprendre à cultiver. Dans les parcours d’éducation artistique et culturelle mis en place cette année pour tous les enfants de la CC Val de Charente, La Canopée est un moteur fondamental. Elle crée du lien entre les générations, les populations, les artistes, les enseignants, bref tous ceux qui, par leur engagement, donnent corps et coeur à notre cité.
Que soient remerciés ici toute l’équipe professionnelle de La Canopée, ses bénévoles qui oeuvrent ensemble et généreusement. Longue vie à notre élan pluriel, ouvert et inclusif !

Geoffroy Dudouit
,Vice-président de la CC Val de Charente
chargé de la commission culture, patrimoine, tourisme

 

S’émerveiller…
Dans nos vies de fureur, de courses folles, pourquoi ne pas prendre le temps de rien… histoire de voir s’il se passe quelque chose.
Se laisser émouvoir par l’esquisse d’un geste, d’un mouvement. S’enivrer de mots.
Se découvrir dans le regard de l’autre, aimer sa différence.
Buller, rêver de décrocher la Lune, de voir briller les étoiles. Sourire comme des idiots.
Rechercher nos âmes d’enfants, aimer la fête, les chants et l’esprit.
Se laisser envahir par les tumultes de l’Histoire, la passion des luttes, l’espoir en bandoulière. Se perdre pour mieux retrouver son chemin.
S’émerveiller…
La composition de cette nouvelle saison vous offrira, je l’espère, de bien belles occasions d’émerveillement. Si la prescription s’avère insuffisante, poursuivez le traitement par la lecture du très sensible essai de Belinda Cannone, "S’émerveiller", éditions Stock.

Nathalie Chanas-Nicot
Directrice générale et artistique de La Canopée