Artistes à nos côtés

Résidences d'artistes

La Canopée est un théâtre où l’on vient voir des spectacles. C’est aussi un espace où des compagnies et des auteurs créent leurs spectacles, écrivent...
Organiser des résidences, c’est avant tout soutenir la création d’un auteur ou d’une compagnie, mais c’est aussi :
• favoriser la rencontre et l’échange des équipes artistiques et du public
• associer la population locale au travail de création avec la possibilité d’assister à des répétitions...

 

Nadège Cathelineau et Julien Frégé | Théâtre
INCONSOLABLE(S)

du 10 au 16 septembre
Dimanche 15 septembre - 11h30
Répétition publique | Entrée libre | Durée 45 mn | La Canopée

En coréalisation avec la Maison Maria Casarès à Alloue

 

 

 

 

 

 

Il et Elle, les deux protagonistes de cette histoire, en couple dans la vie réelle, décident de venir jouer sur scène l’expérience de la séparation, devant les spectateurs. Sur un plateau de théâtre, au présent de la représentation, ils mettent en danger publiquement ce qu’ils ont de plus précieux : l’amour de l’autre. Ce jeu dangereux de l’exhibition trafiquée surfe sur la vague de la catastrophe. Par la mise en scène fictive de cette rupture, ils vont amorcer l’effondrement de leurs certitudes et déstabiliser les fondements de leur rapport au monde.

 

 

 

La Cavalière Bleue | Théâtre
Le Jardin

du 17 au 24 septembre
Samedi 21 septembre | 18h | Entrée libre | La Canopée
Extraits lors de la présentation de saison

La cie La Cavalière Bleue voit le théâtre comme une réponse artistique à des problématiques contemporaines. Au vu de l’actualité européenne et méditerranéenne, elle a trouvé nécessaire de reprendre et adapter Le Jardin, qu’Alberto GarcÍa Sánchez avait écrit et mis en scène (programmé à La Canopée en 2012), avec toujours Alberto à la mise en scène.
Il était une fois Les suppliantes d’Eschyle ; des femmes traversant la mer et ses dangers, fuyant leur pays, pour demander asile au roi d’Argos, une ville du Péloponnèse... roi qui hésite à accueillir ces réfugiées. Il était une fois cinq femmes de théâtre, parties répéter en Grèce ce texte malheureusement si contemporain. Mais comment le jouer ?
Et surtout... de quel droit ?

 

Tatiana Gousseff
Bien arrivée

du 09 au 11 janvier
Dimanche 12 janvier - 16h30 | Courcôme

Tatiana Gousseff, comédienne, autrice et metteuse en scène, dont la carrière au cinéma, à la télévison ou au théâtre se décline souvent sur le ton de la comédie, s’empare d’une histoire sensible : la pièce qu’elle écrit évoque les empêchements personnels, la peine à parfois trouver sa place dans la société. Ces quelques jours de reprise, à Courcôme, seront également l’occasion d’actions de médiation.

 

Caus'Toujours - Titus
Les Dangers de la lecture

du 01 au 04 octobre
samedi 07 décembre | 20h30 | Taizé-Aizie
Avec le soutien de l’ALCA | Une résidence rémunérée OARA

Titus, auteur et comédien niortais, est en compagnonnage à La Canopée pour travailler à sa prochaine création : une conférence décalée et théâtralisée visant à dénoncer les innombrables méfaits de la lecture ! Une proposition humoristique et surprenante, réalisée à partir d’un travail de collectage auprès de publics de lecteurs et de non-lecteurs de la CC Val de Charente, courant 2019.
 

La Volige - Nicolas Bonneau
Mes ancêtres les Gaulois

du 09 au 13 décembre Collège de Mansle | Intervention avec les élèves
du 02 au 09 mars La Canopée

Mardi 10 mars - 20h30 | Sortie de création | La Canopée
Mercredi 11 mars - 10h30 | Séance dédiée aux élèves du collège Alfred Renoleau de Mansle

La compagnie, implantée en Deux-Sèvres, portée par Nicolas Bonneau et soutenue par Les 3aiRes, sera en résidence pour "Mes ancêtres les Gaulois" : une réflexion sur la construction de l’identité nationale française, avec un regard distancié sur la façon de raconter l’Histoire…
Coproduction Les 3aiRes

La Fausse Compagnie
La petite histoire de l'enregistrement sonore

du 03 au 08 février
Mercredi 05 février - 18h | Répétition publique publique | Salle polyvalente La Canopée

Au départ, c’est une exposition présentant les différents outils et supports d’enregistrements, depuis le MP3 jusqu’à un phonographe à rouleaux. Elle a été montée par la Fausse Compagnie pour accompagner des actions de médiation autour des instruments Stroh, des instruments de musique insolites. Puis est née l’envie d’aller plus loin dans cette démarche, de donner une nouvelle dimension à ces rencontres, de chercher un peu plus le rapport des visiteurs avec ces machines et avec l’enregistrement sonore. Aujourd’hui, il s’agit de faire entrer la visite de cette exposition dans le champ du spectacle vivant, comme une expérience étonnante, une proposition à s’immerger dans un univers concret et onirique, proche et inconnu.
Une résidence rémunérée OARA